logo


La Bigarade Visites - découvertes Notre verger BIO La culture de la fleur d'orangers
La culture de la fleur d'orangers PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Tony   
Lundi, 02 Décembre 2013 20:15

Vous trouverez dans notre verger plus d'une centaine d'agrumes dont 80  bigaradiers centenaires.

Faisons un peu plus connaissance avec cet arbre.

La culture du bigaradier est une tradition séculaire dans notre région et Vallauris Golfe Juan reste une des seules communes à exploiter cette plantation.

Le bigaradier porte un fruit, la bigarade, également nommé orange amère. Ce fruit est plus petit que l'orange douce et a la peau rugueuse teintée de vert ou de jaune. Sa chair est acide, peu juteuse, très amère et contient beaucoup de pépins.

 

Le fruit du bigaradier est surtout utilisé en conserve ou cuit (confiture, sirop, marmelade). La marmelade d'orange est faite uniquement à partir de l'orange amère et non de l'orange douce.

Très parfumée, la fleur de bigaradier sert à la fabrication de l'absolu de fleur d'oranger, de l'eau de fleur d'oranger et de l'essence de néroli utilisée en parfumerie et pour aromatiser les aliments. Ces extraits contiennent une forte proportion d’anthranylate de méthyle responsable de la note typique de la fleur d’oranger amer. Les rameaux sont utilisés pour la fabrication de l'essence de petit grain bigarade, une huile essentielle riche en acétate de linalyle.

Des études récentes ont principalement porté sur les huiles essentielles de zeste (essence d'orange amère) et de rameaux (essence de petit grain bigarade) et ont confirmé leurs propriétés sédatives et anxiolytiques sur des modèles animaux1,2.

Traditionnellement, l'huile obtenue à partir des pépins est proposée en cas de cholestérol3.

 

 

 

 

 

 

 

 La première culture de plante à parfum dans le pays grassois fut celle du bigaradier, implanté d’abord à Golfe-Juan par les moines de Lérins au 16e siècle, bientôt suivie de celle de la tubéreuse, du jasmin, de la rose à cent feuilles, de la rose muscade, des cassiers, de la bergamote, de la lavande et du romarin avec l’encouragement des autorités. Et on sait que c’est cette symbiose entre la culture des fleurs et la parfumerie qui fera de Grasse la capitale de la parfumerie et lui permettra ensuite de détrôner Montpellier dès la fin du 18e siècle et de s’acheminer vers un développement préindustriel.

Le saviez-vous la clémentine est le résultat d'un mariage entre la bigarade et la mandarine effectué en 1902 en Algérie dans les jardins de l'orphelinat de Misserghin par le père Clément, d'où son nom.

La bergamote ( citrus bergamia ) qui n'est pas consommée telle quelle est un hybride entre le bigaradier et le citronnier. Le fruit, piriforme, a une mince écorce qui renferme en abondance une huile essentielle, extraite par pression à froid du fruit, au parfum soutenu, extrêmement suave, utilisée en parfumerie, confiserie et dans les liqueurs. 


Mise à jour le Lundi, 16 Décembre 2013 17:02
 

rservez votre location de vacances avec A-gites.com