logo


La Bigarade Visites - découvertes Notre verger BIO La production BIO de la Bigarade
La production BIO de la Bigarade PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Tony   
Lundi, 02 Décembre 2013 19:01

Notre domaine a une double vocation ; vous accueillir dans les chambres d'hôtes et cultiver notre verger pour mettre à votre disposition des produits BIO et les proposer à des professionnels et particuliers consommateurs.

Les produits phares que nous élaborons, utilisons pour les tables d'hôtes et diffusons auprès de nos clients : 

  • Agrumes (clémentines - mandarines -  pamplemousse - oranges douces - pomelos - kumquat - kumbavas - cédra - bergamotte)
  • Produits issus des agrumes (eaux de fleurs d'orangers - néroli) 
  • Confitures élaborés à partir de notre production agricole
  • Autres fruits (kiwis - mirabelles - avocats ...)
  • légumes du jardin (tomates - poivrons -aubergines - chayotte -salades...)

Notre production est  certifié bio

Voilà quelques informations concernant la production d'agrumiculture.

Le bigaradier est l'arbre le plus présent sur notre domaine (80 sujets centenaires), mais nous accueillons aussi d'autres agrumes et autres arbres.

Description du bigaradier :
 
Les bigaradiers sont non greffés ce qui leur donne un air plus sauvage que sont ses frères les orangers. Ils portent de longues épines (attention aux enfants). Les feuilles sont pointues. C’est avec eux que nos amis anglais font la fameuse confiture d’orange amère. Il fera un bel arbre d’ornement, avec une floraison très odorante.

 

Exploitation de la fleur (exemple :  le nérolium)

Presque 110 ans plus tard, la Coopérative Agricole Nérolium est fière de n’avoir pas tellement évolué depuis sa création. En effet, les techniques de travail et de distillation sont, à peu de choses près, les mêmes qu’à l’époque ce qui confère au produit final une authenticité et une qualité inégalable. «En même temps» précise Philippe Dodu, «il n’y a qu’une façon de distiller la fleur d’oranger pour obtenir les produits.»

Le processus de distillation de la Nérolium est le même depuis 1904. «La distillation se fait dans des alambics en cuivre,» expose Philippe Dodu, «On met une proportion égale de fleurs et d’eau dans les alambics: si on prend 1000 kg de fleurs d’oranger, on met 1000 litres d’eau. Quand on a 1000 kg de fleurs, plus 1000 litres d’eau, cela fait un total de 2000 kg et on obtient 1 kg de Néroli. Il faut donc une grande quantité de fleurs fraîches pour une faible quantité de Néroli mais c’est le propre de toutes les plantes à parfum. En général, les rapports sont très faibles. »


La Coopérative Agricole Nérolium manufacture plusieurs types de produits. «Premièrement, à partir de la fleur d’oranger, on obtient deux produits qui sont le Néroli, vendu aux industriels de la parfumerie (marché professionnel) et une eau florale, vendue sur plusieurs circuits (particuliers, revendeurs, …) et qui sert dans la fabrication de cosmétiques et dans l’alimentation» explique Philippe Dodu. L’eau de fleur d’oranger est par exemple utilisée dans la traditionnelle Fougassette de Grasse. « Ensuite, le Néroli sert dans la fabrication de fragrances. C’est un fixateur des parfums haut de gamme et un composant. On peut retrouver le Néroli dans différentes fabrications de parfums, qu’ils soient avec des notes de tête de rose, de jasmin ou de muguet. C’est un produit qui sert à fixer l’odeur sur le corps plus longtemps qu’un autre produit.»

A la Coopérative Agricole Nérolium, rien ne se perd; les fleurs et les fruits du bigaradier sont intégralement utilisés. «Notre deuxième axe d’activité, » continue Philippe Dodu, « c’est le fruit, l’agrume. On fait de la confiture d’orange amère, de la confiture de citron, de la confiture de pamplemousse, et la confiture « 3 Agrumes » qui est un mélange des trois fruits cités ».

(c) RDV Communication
 

 

Mise à jour le Lundi, 02 Décembre 2013 22:14
 

rservez votre location de vacances avec A-gites.com