Jeux pris d’assaut

Aujourd’hui, les pelouses ont remplacé les bus et les voitures. Les allées sont longées de bancs publics et des fauteuils individuels pivotent sous les pergolas. Les jeux d’enfants en bois sont pris d’assaut. "Hier il y avait la queue pour faire de la balançoire" témoigne Céline, jeune maman qui y revient ce dimanche même si elle regrette qu’il n’y ait pas d’ombre au-dessus de ces modules ludiques en forme d’animaux marins.

Côté jardin Albert Ier, une brume parfumée s’échappe du sol. Elle devrait faire fureur cet été. Mais le clou de la balade, c’est bel et bien le miroir d’eau. Il reflète les façades et le ciel, mais surtout il s’anime régulièrement de jets d’eau entre lesquels on peut déambuler (presque) sans se mouiller… En attendant de venir s’y faire volontairement asperger cet été pour se rafraîchir.

Selon Michel Bernouin metronews.fr, à Nice